Réseaux sociaux

Link to my Facebook Page

MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX : Travaux de lutte contre le ruissellement et l'érosion des sols sur la Communauté de Communes du Haut Pays du Montreuillois

Contexte et objet du marché

Haie simple

La Communauté de Communes du Haut Pays du Montreuillois présente un territoire agricole sensible aux phénomènes d’érosion et de ruissellement des sols. Les coulées de boue provoquées par ces phénomènes présentent d’une part, un risque pour les biens et les personnes de ce territoire, et constituent d’autre part, un facteur de dégradation du milieu naturel, notamment des zones humides et cours d’eau.

Pour remédier à ce problème et traiter les ruissellements à une échelle permettant une meilleure cohérence hydrographique, la Communauté de Communes du Haut Pays du Montreuillois  a décidé de mettre en place un programme d’actions visant à lutter contre les phénomènes de ruissellement et d’érosion des sols sur l’ensemble de son territoire.

La CCHPM a confié au Symcéa par une Délégation de Maitrise d’Ouvrage, la mise en oeuvre des travaux d’hydraulique douce sur les communes de son territoire situées sur les vallées de la Ternoise, de la Planquette, de la Créquoise et de l’Embryenne.

Haie double

La présente consultation concerne la réalisation de 32 haies (simples ou doubles) destinées à lutter contre l’érosion des sols et le ruissellement des eaux sur 12 communes de la Communauté de Communes du Haut Pays du Montreuillois: Embry, Rimboval, Lebiez, Royon,Torcy, Créquy, Sains – Les – Fressin, Fressin, Planques, Avondance, Ambricourt, Crepy.

L’implantation des linéaires de haies devant être achevée pour le 20 mars 2020, le présent marché a été divisé en 2 lots qui seront menés en parallèle.

Description des travaux

Les haies constituent le premier maillon des ouvrages à implanter en matière de lutte contre l’érosion des sols et le ruissellement. Elles sont placées sur la partie amont du bassin versant parallèlement ou perpendiculairement à la pente d’un versant.

Ce type d’ouvrage permet de réduire la vitesse et le volume des ruissellements diffus, et ainsi éviter, sinon repousser, la mise en place d’un ruissellement concentré. Les tiges de la haie freinent les écoulements et les racines accélèrent l’infiltration de l’eau. Il faut obtenir un ouvrage qui se développe rapidement et qui par sa densité de tiges élevée soit un véritable frein. Outre leur rôle hydraulique, elles constituent également un apport de biodiversité pour la faune et la flore locale, un rôle paysager, voire désormais une fonction énergétique avec la possibilité d’utiliser le bois des arbres comme moyen de chauffage.

Pour consulter le DCE et ou répondre : Marchés publics 59/62/80

PAPI Canche : 14 repères de crue posés

Qu’est-ce qu’un repère de crue ?

Un repère est une marque sur un édifice public ou privé (mur, bâtiment, pile de pont, barrage, …) matérialisant le niveau ainsi que la date des crues historiques d’un cours d’eau ou de débordements par ruissellements.

A quoi sert un repère de crue ?

  • sensibiliser, entretenir et transmettre une mémoire collective des crues d’un cours d’eau
  • renforcer la conscience du risque
  • affiner le savoir et l’expertise des crues historiques

Dans le cadre du PAPI d’intention de la Canche, le Symcéa a procéder à un inventaire des marques d’inondation par débordement ou ruissellement auprès des communes. Ce recensement a permis de poser 14 repères de crue sur l’ensemble du bassin versant de la Canche. Le Symcéa a fait appel à un cabinet de géomètres expert pour effectuer des levés topographique pour avoir la côte altimétrique de chaque repère.

Vous pouvez retrouver tous ces nouveaux repères de crue et les anciens sur la base de données nationale des repères de crue : https://www.reperesdecrues.developpement-durable.gouv.fr/

Une nouvelle campagne d’installation de repère de crue est prévue, si vous connaissez d’anciennes traces d’inondation, vous pouvez nous contacter

Rapport d'activité 2018 du Symcéa

Rapport d’activité 2018 du Symcéa

Zéro pesticide, c'est 1 000 fois mieux pour ma santé et la planète !

Particuliers, jardiniers amateurs,

Pour protéger votre santé et l’environnement, la réglementation concernant l’utilisation des pesticides* évolue.
Depuis le 1er janvier 2019, vous ne pouvez plus acheter, utiliser et stocker des pesticides chimiques* pour jardiner ou désherber. Cette interdiction, issue de la loi Labbé, concerne aussi les collectivités qui n’ont plus le droit depuis le 1er janvier 2017 d’utiliser les pesticides chimiques* sur les espaces verts, les forêts, les voiries ou les promenades accessibles ou ouverts au public.

Des solutions alternatives existent !

Un JARDIN NATUREL et équilibré est un jardin plus résistant.
Vous pouvez par exemple :
• planter des plantes locales, au bon endroit selon l’exposition et la nature du sol,
• cultiver à proximité les unes des autres des plantes qui s’apportent des bénéfices mutuels,
• utiliser les plantes et les animaux auxiliaires pour lutter contre les maladies et les ravageurs,
• favoriser la biodiversité, alterner les cultures, adopter le paillage
pour protéger vos végétaux des bioagresseurs.
Les alternatives non-chimiques et les produits de biocontrôle sont des solutions efficaces pour prévenir et si besoin traiter. Vous pouvez utiliser des produits de biocontrôle adaptés, au bon moment selon le stade de développement du bioagresseur et les conditions climatiques.

Plus d’info sur : www.jardiner-autrement.fr

*Les pesticides chimiques, aussi appelés produits phytopharmaceutiques, servent à protéger les plantes. Il s’agit des herbicides, fongicides, insecticides, acaricides, anti-limaces…
Les pesticides de biocontrôle, à faible risque ou utilisables en agriculture biologique restent autorisés.

Bonne année 2019

Chantier démonstratif : Gestion des ouvrages d'hydraulique douce - 5 décembre 2018

Dans le cadre du Festival de l’Arbre 2018, le Symcéa, vous invite à participer à un chantier démonstratif sur l’entretien et la restauration d’un ouvrage d’hydraulique douce : la fascine

Réalisez, avec Emilie Delattre, animatrice Erosion, et José Thellier de la Chambre d’Agriculture, les opérations simples de l’entretien d’une fascine et découvrez les interventions de restauration pour maintenir l’efficacité de l’ouvrage. 

Le mercredi 5 décembre de 9h00 à 12h00 et de 14h00 à 17h00

Parking de la Mairie de Blingel

Pour vous inscrire, merci de compléter le formulaire en suivant ce lien. Merci de prévoir une tenue adaptée au chantier (bottes, vêtements de pluie, …)

Pour télécharger le programme local du Festival de l’Arbre

Information complémentaire : Emilie Delattre 03 21 06 77 05

Une goutte de trop 2018-2019

C’est reparti pour le projet pédagogique « Une goutte de trop » sur la thématique des risques naturels. 3 classes du bassin versant de la Canche se sont portées volontaires pour participer à ce projet :

  • La classe de Saint-Georges
  • La classe de Hesmond
  • La classe de Gouy-Saint-André

Avec 5 interventions du CPIE Val d’Authie, de novembre à mars, les élèves vont acquérir les principales notions sur les inondations par débordement, les ruissellements et la submersion marine.

Ce projet est proposé dans le cadre du PAPI d’intention de la Canche.

 

APIC, Vigicrues et Vigiecrues flash : des outils au service des communes pour anticiper les inondations

3 outils simples et efficaces sont proposés par Météo-France pour avertir les élus lors d’évènements pluvieux importants pouvant engendrer des risques pour la population et des dégâts : APIC (Avertissements Pluies Intenses à l’échelle des Communes), Vigicrue et Vigicruesflash.

Sur simple abonnement sur Internet, ces services sont gratuits permettent aux maires d’enclencher leurs Plans Communaux de Sauvegarde, si la commune en est doté, ou de prendre des disposition pour « mettre à l’abri » les personnes et les biens les plus vulnérables.

APIC est disponible pour toutes communes, vous pouvez vous inscrire en suivant le lien suivant : https://apic.meteo.fr/login_mairie.php

Vigicruesflash n’est disponible que pour certaines communes du bassin versant de la Canche. Vérifier si votre commune est éligible au service en consultant la carte suivante :

Vigicrues permet de consulter, en temps réel, les niveaux d’eau pour les 4 stations de suivi du débit du bassin versant de la Canche, Hesdin, Brimeux, Estrée et Beutin. La mise en place d’un service de prévision des crues par la DREAL sur le bassin est prévue en 2019.

Vigicrues : Carte de vigilance crues nationale

Retrouvez toutes les infos sur ces 3 services en consultant la plaquette sur APIC et Vigicruesflash

 

Rapport d'activité 2017 du Symcéa

A l’occasion du conseil syndical du 15 mars 2018, le rapport d’activité du Symcéa pour l’année 2017 a été présenté. Vous pouvez parcourir, dans ce document, toutes les actions menées en faveur de la protection de la ressource en eau et des milieux aquatiques par le Syndicat.

Rapport d’activité 2017

Une goutte de trop : un projet pédagogique sur la thématique des risques naturels

Dans le cadre de la mise en œuvre du PAPI d’intention de la Canche, le Symcéa propose un projet pédagogique sur la thématique des risques naturels aux écoles primaires (CM1/CM2) de son territoire. Pour l’année 2017-2018, 4 écoles participent à ce projet :

S’inscrivant pendant l’année scolaire (de décembre à juin), les élèves de chaque classe vont profiter de 5 animations pédagogiques pour aborder les différents risques naturels du bassin versant de la Canche, la mémoire du risque avec l’étude des évènements passés et les bon gestes face aux risques. Ces animations sont assurées par le CPIE Val d’Authie.

Début juin prochain, les 4 classes se retrouveront pour partager et échanger, autour de leur production (poster, maquette, présentation, …), leur proposition pour « mieux vivre » avec les risques naturels.